Vous êtes ici : Accueil / Finalités et méthodologies

Finalités et méthodologies

 

Résultats d'apprentissage attendus

 A l'issue du programme de formation, l'apprenant sera capable :

  • d'appréhender son environnement socio-économique et professionnel, c'est-à-dire de mieux cerner les acteurs du tissu socio-économique et de comprendre les enjeux de l'innovation;
  • de maîtriser des outils et méthodologies pour des tâches allant de la veille à la publication. Il s'agit de maîtriser des outils et méthodologies qui facilitent la collecte d'informations utiles, la rédaction et la diffusion des résultats d'un projet;
  • de communiquer et de gérer ses réseaux. L'apprenant sera outillé pour la prise de parole en public, l'écriture et la vulgarisation d'un côté. De l'autre, il aura compris l'importance du networking physique et virtuel;
  • de valoriser ses capacités managériales, lesquelles couvrent la gestion de projet, le travail en équipe, la négociation, le financement de ses projets;
  • de construire son projet professionnel, c'est-à-dire, établir son bilan de compétences, communiquer ses compétences, se préparer à son nouvel emploi;
  • de comprendre les enjeux et contraintes liés à la création d'entreprise ou de spin-off. Il aura pris conscience que le salariat n'est pas la seule et unique voie et sera outillé pour négocier avec des investisseurs.

 

Charge de travail nécessaire, allocation de crédits et niveau CEC

Le programme complet représente une charge de travail de 420 heures (cours, workshop, travail personnel et évaluation compris) réparties en 2/3 de présence aux cours et 1/3 de travail personnel, seul ou en groupe. Sur la base d'un crédit pour 30 heures de travail, ce programme certifiant en compétences transversales donnera une allocation de 14 crédits.Il est toutefois possible de ne pas suivre l'entièreté du programme et de sélectionner un ou plusieurs modules. 

Si l'on se réfère aux descripteurs définissant les niveaux du cadre européen des certifications, plus connus sous le terme de "descripteurs de Dublin", rappelons que la condition d'accès à la formation est la détention d'un diplôme de master, et donc le programme vise les personnes disposant au minimum des acquis d'une certification de niveau 7.

Sur l’échelle des descripteurs de Dublin, le programme certifiant en compétences transversales se situe au niveau 7[1].
 

Méthodes pédagogiques

Le programme s'appuie à la fois sur des cours théoriques, des workshops, des conférences, des rencontres (témoignages, visites d'entreprise) et des études de cas. Les cours sont animés par le personnel de l'UNamur (enseignants, experts) et par des intervenants extérieurs. Des personnes issues des différents secteurs de l'activité économique seront également invitées à apporter leur témoignage.


Modalités d'évaluation

Chaque module se voit sanctionné par une évaluation qui portera sur un travail personnel ou de groupe intégrant les acquis du module. Pour chacun des modules, une liste de délivrables sur lesquels porte une partie de l'évaluation sera fournie (cf. Infra - les unités d'enseignement). L'autre partie de l'évaluation porte, quant à elle, sur la défense du travail présenté. A l'issue de chacune des évaluations, le doctorant se voit remettre une attestation de résultats. Le suivi de 4 modules et la participation aux évaluations débouchent sur la délivrance d'un Certificat universitaire en compétences transversales. 

 

Les horaires de cours

Les cours se déroulent au sein de l'Université de Namur. Ils sont organisés en horaire décalé à raison de deux soirées en semaine et de la matinée du samedi matin. La totalité des cours est étalée sur 8 mois

 


[1] Descripteurs définissant les niveaux du cadre européen de certification, dits "descripteurs de Dublin", Processus de Bologne, Bergen, mai 2005. & Cadre européen des certifications pour l'éducation et la formation tout au long de la vie (CEC) CE, Education et culture, 2008.

 

Ils nous soutiennent

Ils soutiennent l'U2ES